La carie de la petite enfance

La carie de la petite enfance est un mal qui touche de plus en plus de jeunes gens. Afin d’inciter les parents à renforcer les mesures d’hygiène dentaire de leurs enfants, il convient de les sensibiliser. Pour cela les dentistes et les autres praticiens usent d’arguments et d’informations à destination du public.

Pour une communication et une sensibilisation efficaces, il convient d’observer certaines indications. En effet, les familles peuvent provenir de milieux sociaux différents. Il convient donc de prendre en compte les origines de la cible pour la définition de la forme et du contenu des supports d’information. Passons en revue ces supports d’information et leur contenu.

La forme de la communication

Aujourd’hui, les moyens de faire passer un message sont multiples. En effet, internet a révolutionné la façon de communiquer. Entre les sites internet et les publicités en ligne en tout genre et les portails santé, les entreprises et autres professionnels ont l’embarras du choix. Pour la sensibilisation sur l’hygiène bucco-dentaire des enfants, le choix du support dépendra du milieu. En général, les affiches et les prospectus sont toujours des supports efficaces pour inciter les familles à prendre soin des dents de leurs jeunes enfants. C’est le mode de communication adapté pour les milieux défavorisés qui n’ont pas accès aux nouvelles technologies. Lors de la consultation, le praticien peut aussi informer ses patients des risques d’une mauvaise hygiène dentaire d’un enfant.

Le contenu des supports d’information

Pour le contenu des supports, ce dentiste à Lasalle précise qu’il faut qu’il soit clair, attrayant et complet. Pour assurer ces conditions, il faut bien illustrer le message. Par exemple, montrer les causes des polycaries comme le mode d’allaitement et la consommation d’aliments et de boissons trop sucrés.

Ensuite, montrer les résultats de ces mauvaises habitudes : caries, douleurs, difficultés dans la mastication, etc. Enfin, illustrer les bons gestes comme le brossage des dents et la consommation d’aliments variés. Pour certaines personnes, des dessins peuvent être assez clairs tandis que pour d’autres, des explications doivent être fournies en plus du visuel.

L’évaluation en vue d’amélioration

Une fois que la campagne de prévention a été faite, il convient de faire une évaluation pour mesurer l’impact de la sensibilisation. L’enquête se fera essentiellement auprès des parents des enfants qui ont été la cible de la sensibilisation. Pour les critères d’évaluation, ils porteront principalement sur la clarté du message, l’effet produit et les résultats sur la vie quotidienne de la population cible. En fonction des résultats, les personnes en charge de la sensibilisation adapteront leur communication pour qu’elle soit plus efficace. Une nouvelle campagne devra alors se faire car la carie de la petite enfance (CPE) est une menace constante qui pèse sur tous les enfants.